• Leona

Comment la Tech va-t-elle influencer le secteur public ces dix prochaines années?

Updated: Mar 19

Cet article a été initialement publié en anglais et est disponible en cliquant sur le lien suivant.

Le passage à une nouvelle décennie est l’occasion de dresser un bilan des avancés et de réfléchir aux enjeux futurs de la CivicTech.


En effet, ces dix dernières années, les développements de la Tech ont remodelé notre rapport au monde. Cependant, bien qu’elles apparaissent comme de nouveaux outils démocratiques, les nouvelles technologies peuvent aussi s'avérer destructrices. Ainsi, il est plus que jamais nécessaire de développer une Tech responsable et durable.

Comment la technologie a-t-elle façonné les années 2010 ?


Au cours de la dernière décennie, le développement de nouveaux produits a changé notre façon d'utiliser la technologie. On a pu constater notamment une transformation du commerce mondial avec l'arrivée d'un nouvel écosystème de technologie et l'émergence de nouvelles puissances telle que Amazon.

Dans le même temps, la prolifération des smartphones partout dans le monde a rendu internet plus accessible, transformant ainsi notre façon de voyager, de consommer et de communiquer.


La multiplication des échanges à grande échelle a aussi des effets politiques et sociaux très puissants. Le Printemps Arabe par exemple, apparaît comme le résultat d’une communication intelligente entre des individus pour renverser un régime dont ils ne partageaient plus les valeurs. Cette nouvelle forme de communication numérique permet le développement de différents mouvements contestataires comme #MeToo. On a pu ainsi constater, tout au long de la décennie, le pouvoir mobilisateur des réseaux sociaux.


Conscients de ces enjeux, les gouvernements ont été de plus en plus nombreux à intégrer les technologies civiques aux structures de gouvernance. Ainsi, de l'Espagne ("Decide Madrid") à l'Ouganda ("U-Report") en passant par le Mexique ("Arena Electoral"), des plateformes numériques d'engagement citoyens ont été mises en place.


Cependant, certaines technologies, les médias sociaux en particulier, ont aussi montré leur risque potentiel en matière de surveillance et de respect de la vie privée. En effet, plusieurs scandales ont mis en lumière les dérives potentielles liées à leur utilisation. On peut citer comme exemple l'exploitation par Cambridge Analytica des données des utilisateurs Facebook et son impact dans la campagne présidentielle américaine.


Dans ce contexte, la prochaine décennie apparaît comme cruciale dans la direction que nous voulons donner à ces nouvelles technologies. Il s’agit ainsi de réglementer le développement des nouvelles technologies de manière à répondre aux défis de demain.


Quels développements technologiques les années 2020 apporteront-elles ?


Nous pouvons identifier plusieurs avancées technologiques susceptibles de révolutionner le secteur public - et nos vies - au cours de la prochaine décennie.



L'intelligence artificielle

77% d'entre nous utilisent déjà l'intelligence artificielle quotidiennement et les progrès en machine learning sont de plus en plus importants. Il n’est donc pas surprenant que l'IA crée également de nouvelles opportunités pour le secteur public. Les chatbots par exemple, sont d'ores et déjà utilisés dans certains services pour répondre automatiquement aux demandes et commentaires des citoyens.

Par ailleurs, combinée aux IoT, l’IA permet de créer une synergie entre la collecte et l'analyse des données. Les Smart City ou "villes intelligentes" pourront alors se développer et permettre une une gestion intelligente du trafic et des déchets par exemple.

Cependant le développement de l’IA pose aussi des problèmes d’éthique. Il s’agit ainsi de développer des algorithmes respectueux du droit à la vie privée et du principe d’auto-détermination.


La démocratie participative numérique !

Les systèmes politiques en place sont de plus en plus contestés de nos jours. Face à la monté de ces contestations et des mouvances populistes, il s’agit de trouver des moyens de reconstruire un lien fort entre les gouvernements et leurs citoyens.

La technologie numérique constitue actuellement le moyen le plus efficace d'inclure les citoyens dans les processus décisionnels et de les engager, renforçant ainsi la stabilité de nos démocraties. Par conséquent, il n’y a pas de doute sur le fait que la participation numérique constituera demain un pilier essentiel de toute démocratie saine.


Cyber-menace et sécurité

Nous avons pu voir au cours des dernières années une multiplication des cybermenaces. Avec l'apparition de nouvelles techniques et de nouveaux outils, les menaces se multiplient et se diversifient. Les Etats auront donc besoin de protéger leurs citoyens de ces menaces. L’Etat estonien par exemple, utilise la technologie blockchain pour protéger ses données après avoir subi une cyber-attaque en 2007.


Il est clair que nous devrons répondre au cours de la prochaine décennie, à des défis d’un genre nouveau. Il est primordial que les acteurs technologiques assurent la responsabilité de leurs actions et aient connaissance des risques de l'usage de leurs algorithmes et autre outils d’intelligence artificielle. Cette transparence permettra aux d'accroître la confiance des citoyens face à la technologie.


Ainsi pour tirer le meilleur de nouvelles technologies, nous devons connaître les risques liés à leur développement et apprendre à les contourner. L'écosystème CivicTech devra montrer l'exemple. Dès lors, les bénéfices pour les citoyens et la société dans son ensemble sont multiples et exponentiels.